• La tirade du nez, que l'on peut retrouver dans Comme un livre CM2.


    votre commentaire
  •  

    BLOG EN PAUSE

     toutes les bonnes choses ont une fin


    10 commentaires
  • Coup de coeur de l'été?

    Il a fallu 1 heure 1/2 pour lire tranquillement cet album en famille.

    Il est magnifique. L'écriture limpide mais soignée permet de suivre l'Odyssée d'Ulysse.

    Un court lexique permet à la fin de la lecture de reprendre le noms de chaque personnage et lieu rencontré. Une carte situe le voyage d'Ulysse en méditerranée. Quelques cases de bande dessinée (Marion Duval) avant et après le récit expliquent le rôle d'Homère dans la transmission de ce récit.

    Edit fin août 2013: chaque album de la série est magnifique. La reliure de qualité. Un coup de coeur confirmé.

    Ulysse aux mille ruses / Yvan Pommaux Ulysse aux mille ruses / Yvan Pommaux  Ulysse aux mille ruses / Yvan Pommaux

    Ulysse aux mille ruses / Yvan Pommaux


    3 commentaires
  • Le célèbre roman de Jules Verne est difficile à aborder en lecture. Mais j'ai trouvé intéressant de donner un extrait aux élèves (voir ci-dessous; c'est une photocopie qui a déjà quelques années-je ne connais pas la source), et de raconter l'aventure. J'ai lu le roman dans la collection des Chefs d'oeuvre universel de chez gallimard (j'en parle ici), elle est parfaite puisqu'elle resitue le roman dans le contexte hitorique avec des apports documentaires supplémentaires dans les marges.

    Un document très pratique pour retracer le voyage de Phileas Fogg (source: exploitation pédagogique du Vendée globe 2004, conseil général de Vendée)

     

    A partir de ce document, nous avons situé les villes (travail avec un planisphère, vérification collective avec google earth).

     

     

     

    des liens donnés par Isafav (edp)

    http://villemin.gerard.free.fr/NbInsoli/N80.htm

    --> un extrait et de quoi expliquer comment Phileas Fogg qui pense avoir perdu son pari a en réalité gagné.

    http://www.livredepochejeunesse.com/vers_doc.php?doc=36197

    --> une exploitation du roman, niveau 5ème

    http://platea.pntic.mec.es/cvera/hotpot/verne.htm

    --> des questions en ligne à partir de cet extrait:

    Sur la route du Bengale.

    Passepartout, réveillé, regardait, et ne pouvait croire qu'il traversait le pays des indous dans un train du Great Peninsular Railway. Cela lui paraissait invraisemblable. Et cependant rien de plus réel! La locomotive, dirigée par le bras d'un mécanicien anglais et chauffée de houille anglaise, lançait sa fumée sur les plantations de cotonniers, de caféiers, de muscadiers, de girofliers, de poivriers rouges. La vapeur se contournait en spirales autour des groupes de palmiers, entre lesquels apparaissaient de pittoresques bungalows, quelques viharis, sortes de monastères abandonnés, et des temples merveilleux qu'enrichissait l'inépuisable ornementation de l'architecture indienne. Puis, d'immenses étendues de terrain se dessinaient à perte de vue, des jungles où ne manquaient ni les serpents ni les tigres qu'épouvantaient les hennissements du train, et enfin, les forêts, fendues par le tracé de la voie, encore hantées d'éléphants, qui, d'un oeil pensif, regardaient paser le convoi échevelé. (...)
    À partir de Bénarès, la voie ferrée suivait en partie la vallée du Gange. À travers les vitres du wagon, par un temps assez clair, apparaissait le paysage varié du Béhar, des montagnes couvertes de verdure, des champs d'orge, de maïs et de froment, des rios et des étangs peuplés d'alligators verdâtres, des villages bien entretenus, des forêts encore verdoyantes. Quelques éléphants, des zébus à grande bosse, venaient se baigner dans les eaux du fleuve sacré, et aussi, malgré la saison avancée et la température déjà froide, des bandes d'indous des deux sexes, qui accomplissaient pieusement leurs saintes ablutions. (...)
    Puis la nuit vint, et au milieu des hurlements des tigres, des ours, des loups qui fuyaient devant la locomotive, le train passa à toute vitesse, et l'on aperçut plus rien des merveilles du Bengale, ni Golconde, ni Gour en ruine, ni Mourshegabad, qui fut autrefois capitale, ni Burdwan, ni Hougly, ni Chandernagor, ce point français du territoire indien sur lequel Passepartout eût été fier de voir flotter le drapeau de sa patrie!


    Source: "15 textes à lire. 150 exercices pour écrire", Christian Lamblin - François Fontaine. Retz, 1994.


    votre commentaire
  •  

    Quitter une classe, c'est un peu quitter son chez soi: des habitudes, voire des manies; des objets qu'il faut mettre au placard: vase, pot à crayon, serre-livre, bac à fourre-tout.. souvent offerts par d'anciens élèves et utilisés dans la classe d'année en année.

    C'est rapatrier chez soi ses bouquins, fichiers et autres progressions ou outils pratiques.

    C'est renoncer au choix de ses manuels.

    C'est renoncer à prévoir et donc se mettre à l'épreuve: savoir s'adapter.

    C'est découvrir d'autres lieux, d'autres fonctionnements, d'autres élèves... s'enrichir.

    Ce sera pour le meilleur (je l'espère) ou pour le pire (un remplacement long dans un contexte désastreux).

    Ce sera peut-être des réunions en moins, de l'administratif en moins, des aventures en plus...

    Quelques liens glanés ici et là pour préparer cette rentrée pas comme les autres:

    IEN Lens: La malette du remplaçant

    Chez Anyssa: ses liens et son journal

    Classeur d'école et son organisation matérielle

    Tous les tuyaux de l'école des Juliettes

    Les avantages et les inconvénients selon IOujO

    Chez Cahbadou: le rallye-liens Une activité au pied levé.

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  • Patrimoine en Basse-Normandie

    Carcacolus propose un tour de France du patrimoine,

    je vous propose donc un aperçu du patrimoine bas-normand en quelques fiches, sur le modèle de elcaracol:

    - Le Mont-Saint-Michel

    - Les plages du débarquement

    - Tapisserie de Bayeux

    - Le trio de fromages Camembert, Pont l'évèque et Livarot

    - Le château de Caen


    3 commentaires
  • Je me souviens de cours fondateurs pour moi de ma réflexion sur les grands pédagogues. Ils étaient dispensés par Jean Houssaye à l'université de Rouen.

    L'ouvrage de référence date de 1994... il a peut-être un peu vieilli. Mais pas si sûr.

    Jean Houssaye

    Sa qualité: c'est un ouvrage collectif sous la direction de J.Houssaye. Il a choisi 15 pédagogues, et pour chacun de ces pédagogues un spécialiste présente ses caractéristiques. Une manière rapide et intéressante de comprendre quelques grands mouvements pédagogiques.

    Si l'on veut aller plus loin, ce tome est complété par un second qui présente des textes de ces pédagogues. Indissociable selon moi: lire sur le pédagogue n'est pas suffisant, il faut lire le pédagogue. Ces extraits peuvent donner envie d'aller encore plus loin en lisant les pédagogues.

    Jean Houssaye

    Enfin, après ces 2 premiers tomes, un troisième tome présente 8 autres pédagogues plus contemporains. Mais cet ouvrage là a peut-être plus mal vieilli.

    C'est une discussion sur un forum enseignant qui m'a replongée ce soir dans le souvenir de mes études. Je découvre que Jean Houssaye continue de donner des conférences. Celle-ci, consacrée à l'autorité est traduite en espagnol (!). A voir sur viméo:

    Autoritarisme, com alliberar-se'n ? from Rosa Sensat on Vimeo.

    Ah oui, tant que j'y suis... Jean Houssaye a aussi écrit sur les Centre de vacances. Il n'y avait pas beaucoup d'ouvrages sur le sujet à l'époque - je vois aujourd'hui qu'il a continué à publier -

    Et je tiens à souligner qu'il est théoricien...et praticien, je suis partie comme animatrice dans un de ses séjours.

    Jean Houssaye

    Enfin, sa modélisation du triangle pédagogique n'a jamais quitté mon esprit. Il ne se passe pas une journée sans que j'y fasse référence. Cela me permet au quotidien d'observer un peu ma pratique.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Triangle_p%C3%A9dagogique


    5 commentaires
  • Préparation de l'écoute de la répétition générale de l'orchestre de Caen, le 4 juin 2013.

    Au programme:

    Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
    Divertimento n°1 pour cordes en ré majeur K136

    Frank Martin (1890-1974)
    Petite symphonie concertante

    Richard Strauss (1864-1949)
    Métamorphoses, pour 23 cordes

     MOZART:

    MARTIN:

     STRAUSS:


    votre commentaire
  •  Nous allons apprendre Mary Proud, une adaptation de la chanson anglo saxonne.

    Une carte d'identité:

    Les vidéos à proposer aux élèves pour connaître l'histoire de cette chanson:

    la version de Creedence Clearwater Revival

    La version Tina Turner

     


    7 commentaires